Black Africans in Seventeenth-Century Amsterdam

Dienke Hondius

Abstract


Les hommes et les femmes d’Afrique noire sont arrivés dans les villes d’Europe du Nord en tant que serviteurs, esclaves, amants et employés des marchands portugais et espagnol, ou en tant que diplomates. Le statut de ces noirs d’Afrique était une nouveauté et fluctuait, et on constate une surprenante variété de leurs expériences au Pays-Bas. En 1596, un premier groupe de plus de 100 africains — hommes, femmes et enfants — est arrivé de manière imprévue dans le port de Middlebourg. Étonnamment, les autorités locales ont proclamé leur libération, mais le capitaine qui considérait ces gens comme sa marchandise a protesté et a obtenu la permission de les convoyer vers les Indes Occidentales. Parmi les noirs présents à Amsterdam, des mariages mixtes ont eu lieu, des juifs noirs ont été enterrés dans le cimetière juif portugais à l’extérieur d’Amsterdam, et on sait que Rembrandt avait des voisins d’Afrique noire. Ces données extraites des archives locales se révèlent prometteuses pour la recherche sur la présence urbaine des noirs en Europe durant les débuts de la modernité.

Full Text:

PDF