Why Was There Even a Reformation in Lindau? The Myth and Mystery of Lindau’s Conflict-Free Reformation

Johannes Wolfart

Abstract


Histories of Lindau emphasize a remarkably conflict-free course of early reform in that particular locale. This view is established and maintained by multiple means, including hyper-credulity towards the peacefulness asserted by local authorities, anachronistic projections of the confessional “compromise” that was the Tetrapolitana back into the 1520s, and a deliberately narrow definition of key subjects, to exclude obvious contrary evidence. While Bernd Moeller has recently remarked that Lindau society was so harmonious that it is surprising there was any Reformation at all, archival sources actually indicate conflict in several areas pertaining to the early Reformation in Lindau, including interpersonal violence over key theological issues, the social conflict of the Peasant’s War, and stark communal divisions over iconoclasm, resulting in the ritual conflict of a feud. This article is both a particular historical corrective and a general historiographical illustration of how mythographic and historiographic modes may be entangled in early Reformation studies.

Les ouvrages d’histoire montrent un début de Réforme remarquablement exempt de conflit dans l’histoire de Lindau. Cette interprétation fut établie et renforcée de plusieurs façons, dont une excessive crédulité envers les assertions de paix faites par les autorités locales, la projection anachronique de l’esprit de compromis confessionnel propre au Tetrapolitana de 1520, ainsi que la restriction délibérée des définitions de certains sujets essentiels, menée afin de réduire les contradictions patentes. Bien que Bernd Moeller ait récemment fait remarquer que la société de Lindau apparaît comme si harmonieuse que l’on peut s’étonner qu’il s’y soit même déroulé une Réforme, les documents d’archives révèlent plutôt l’existence de conflits dans plusieurs secteurs de Lindau au début de la Réforme, conflits prenant la forme, par exemple, de violences entre interlocuteurs lors de discussions sur des questions théologiques centrales, de conflits sociaux participant de la Guerre des Paysans, et de sérieuses divisions marquant la communauté au sujet de l’iconoclasme, ayant pour résultat un échange formel de représailles. Cet article cherche donc à la fois à corriger l’histoire et à mettre en lumière, par ce cas de figure, comment les usages mythographiques et historiographiques s’enchevêtrent et marquent les études des débuts de la Réforme.

Full Text:

  Login to Iter to gain access. This content is for Iter Subscribers Only.