Towards a Typology of Cross-Channel Dramatic Borrowings: The View from the White Cliffs

Richard Hillman

Abstract


Scholarship on the diverse ways in which early modern English playwrights “translated” French textual material, dramatic and otherwise, has by now accumulated enough specific instances to justify an overview of methods and results. There are few outright translations of French plays, but the field widens considerably when adaptations and appropriations of various kinds are added to the picture. It then becomes possible to identify a variety of intertextual experiences that implicate audiences in issues of genre, religion, and politics.

Les recherches sur les différentes approches avec lesquelles les dramaturges anglais des débuts de la modernité ont « traduit » des oeuvres littéraires françaises de tous genres, ont accumulé suffisamment d’études de cas pour permettre un examen global de leurs méthodes et des résultats correspondants. On trouve en réalité peu de traductions intégrales de pièces de théâtre de langue française, mais le corpus s’élargit considérablement lorsqu’on tient compte des adaptations et des appropriations textuelles de différentes sortes. Cela devient alors possible d’identifier une variété d’effets intertextuels engageant spectateurs et lecteurs dans des questions du genre, de la religion et de la politique.

Full Text:

 Subscribers Only