Les reliures des livres d’Heures manuscrits de l’Université McGill et la reliure gothique d’origine du McGill, MS 101

Geneviève Samson

Abstract


Une reliure sert avant tout à protéger l’ouvrage qu’elle recouvre. Elle doit aussi être considérée comme un élément autonome qui a son esthétique, ses techniques et son histoire propres. Cet article présentera d’abord, de manière générale, les reliures des neuf livres d’Heures manuscrits conservés à McGill, dont certaines sont d’origine et d’autres furent restaurées entre le XVIIe et la fin du XXe siècle. En second lieu, la remarquable reliure originale du manuscrit McGill, MS 101 sera décrite en détail. Cette reliure est la plus représentative du corpus au pour son vocabulaire stylistique de la reliure de la deuxième moitié du XVe siècle avec ses ais, ses fermoirs en laiton torsadé et son cuir décoré à froid de fers dit monastiques. L’analyse codicologique de ces livres d’Heures contribue à l’archéologie du livre médiéval et s’inscrit dans une perspective de mise en valeur de la reliure ancienne en Occident entreprise par de grandes bibliothèques européennes.

A book’s binding, above all else, serves to protect the work inside. It must also be considered as an autonomous element that has its own aesthetic, techniques, and history. This article will present, in a general way, the bindings of nine Books of Hours preserved at McGill, some of which are original and others that were restored between the seventeenth century and the end of the twentieth. Secondly, the remarkable original binding of manuscript McGill, MS 101 will be described in detail. This binding is the most representative of the corpus when considering the stylistic vocabulary of book bindings during the second half of the fifteenth century with its panels, braided brass fasteners, and leather which was decorated freehand with a monastic design. The codicological analysis of these Books of Hours contributes to the archeology of the medieval book and follows a perspective of the development of ancient book binding in the West undertaken by great European libraries.

Full Text:

 Subscribers Only